Plus de 5 millions de voitures sont vendues chaque année en France. Soit 2 à 3 fois plus que les voitures neuves. Bien que, le plus souvent, ces achats soient réalisés sans problème, de mauvaises surprises sont néanmoins parfois possibles. Défaut d’information, vices cachés, tentatives de fraude… Découvrez les choses à vérifier avant l’achat d’un véhicule d’occasion pour une transaction réussie ! 

Les choses à vérifier avant l’achat d’un véhicule d’occasion

Des informations obligatoires visibles et communiquées

Si vous vous rendez auprès d’un professionnel, les véhicules d’occasion en vente doivent tous présenter un étiquetage apposé avec les mentions obligatoires suivantes : 

  • Le type de véhicule de même que sa marque, version et modèle ainsi que la date de sa première mise en circulation,
  • Le kilométrage total parcouru,
  • Le prix de vente TTC (hors frais d’immatriculation et coût du certificat).

Ces mentions, apposées sur le véhicule ou à proximité, doivent être identiques à celles qui figurent sur les documents commerciaux (facture, bon de commande et de livraison) remis au moment de la vente. Dans le cadre d’une vente entre particuliers, une affiche collée sur le véhicule mis en vente doit présenter les mêmes informations. Le cas échéant, ces informations doivent pour le moins être mentionnées dans le document écrit remis lors de la vente par le vendeur à l’acheteur. 

Le saviez-vous ? La prime de conversion n’est pas uniquement réservée aux véhicules neufs. Vous pouvez également en bénéficier lors de l’achat d’un véhicule d’occasion. 

Achat d’un véhicule d’occasion : le choix d’une assurance auto adaptée 

Qu’il s’agisse d’acquérir un véhicule neuf ou d’occasion, la souscription d’une assurance auto est obligatoire afin de pouvoir rouler avec. Cette assurance devant être valide dès l’achat de votre véhicule, il convient de comparer les assurances auto et de commencer les démarches de souscription en amont. Le niveau de couverture idéal pour un véhicule d’occasion varie notamment selon son ancienneté. Ainsi, pour un véhicule d’occasion d’entre 5 et 9 ans, une assurance intermédiaire est recommandée. Quant à ceux pour lesquels la première immatriculation date de 10 ans et plus, une assurance au tiers est alors mieux adaptée.

Les documents fournis par le vendeur 

Le vendeur d’un véhicule d’occasion est dans l’obligation de vous fournir un certain nombre de documents. 

Vous achetez auprès d’un professionnel

Si vous achetez votre véhicule auprès d’un professionnel, assurez-vous de recevoir les documents suivants : 

  • Le bon de livraison, la facture ou le bon de commande qui comporte la dénomination de vente, la date de la première mise en circulation, le kilométrage, le prix de vente TTC, le mode de financement ainsi que la date limite de livraison.
  • Le procès-verbal d’un contrôle technique qui date de moins de 6 mois.
  • Les documents nécessaires à l’immatriculation dont, entre autres, le certificat de déclaration de cession, le certificat d’immatriculation, le certificat de non-opposition quant au transfert du certificat d’immatriculation et un certificat de gage ou de non-gage qui date de maximum 1 mois. 

Vous achetez auprès d’un particulier

Dans le cadre d’une vente entre particuliers, les documents suivants doivent vous être remis : 

  • Le nom ainsi que l’adresse du vendeur,
  • Un reçu lorsque le paiement se fait en espèces,
  • Un certificat de déclaration de cession,
  • Le carnet ainsi que les factures d’entretien,
  • Le certificat d’immatriculation barré avec une mention “Vendu le…” et la signature du vendeur.
  • Le rapport de contrôle technique pour tout véhicule de plus de 4 ans,
  • Un certificat de situation administrative qui date de maximum 15 jours. 

Bon à savoir : en tant qu’acheteur, vous disposez d’un délai de 30 jours afin de faire immatriculer le véhicule à votre nom. Dans les 15 jours qui suivent la cession, le vendeur doit effectuer une déclaration de cession. Il vous transmet alors un code de cession qui vous permet de procéder à l’immatriculation. 

L’examination du véhicule d’occasion

Un examen attentif du véhicule constitue une formalité essentielle avant d’effectuer votre achat. Bien que non exhaustive, la liste qui suit présente les éléments principaux devant faire l’objet d’une inspection : 

  • Commencez par effectuer un tour général du véhicule en examinant sa carrosserie, son moteur, son intérieur et ses pneus.
  • Testez ensuite tous les éléments du véhicule. Ceintures de sécurité, chauffage, pédales, essuies-glaces, climatisation, mobilité des sièges, vitres ou encore clignotants, veillez à bien tout contrôler.
  • Assurez-vous que le numéro de châssis gravé sur la carrosserie du véhicule correspond au numéro mentionné sur le certificat d’immatriculation. 
  • Comparez le kilométrage au compteur à celui indiqué sur les documents fournis.
  • Consultez le carnet d’entretien ainsi que les factures des interventions effectuées. 

Essai du véhicule 

Bien que le vendeur ne soit pas dans l’obligation d’accepter, vous pouvez demander à essayer le véhicule avant l’achat. Dans ce cas, essayez de tester le véhicule sur différents types de routes et vérifiez le fonctionnement de son moteur et sa tenue de route de même que son système de freinage et d’embrayage.